Les livres qu'il faut lire avant de mourir

Quel meilleur titre est juste… léger, léger et sifflant et prétentieux que celui-ci ? Avant de mourir, oui, quelques heures avant de l'écouter, tu comprendras votre liste de lecture incontournable et vous rayerez le best-seller de Belén Esteban qui ferme le cercle de lecture de votre vie… (c'était une blague, une blague macabre et sanglante)

Il n'en est pas moins de faire des blagues sur cette entrée car le titre vient de m'être suggéré par un autre blogueur également dédié à l'écriture sur les livres. Et il y a tellement de listes et de comparaisons sur Internet que pour viser le sommet il n'y a pas d'autre choix que d'agresser le lecteur moyen et de lui dire : hey, l'ami ! Saviez-vous que vous ne pouvez pas le battre sans avoir lu ces 3, 5 ou 15 livres ?

Alors voilà mon expérience particulière en littérature extrême. Extrême parce que… qui diable allait sur google : «livres à lire avant de mourir» Si vous n'avez pas en perspective de vous donner au dernier voyage ?

J'espère juste que vous avez un peu de temps pour vous occuper de moi. Si vous avez une poignée d'heures avant de quitter le forum, il ne vous faudra que quelques minutes pour vous perdre ici.

Et puis vous vous allongez sur votre lit pour affronter les lectures essentielles. Des lectures qui ne vous assureront pas le paradis, mais qui vous procureront au moins le palliatif intellectuel d'avoir des devoirs bien faits. Ainsi, vous apprécierez la raison angoissante comme un narcotique réconciliateur, avant de sortir d'ici partout. Quichotte avant la dernière et unique lucidité de sa vie.

Les livres incontournables de l'histoire de la littérature

Les bras de ma croix

je suis le putain Paco Seuil et je vais recommander mon livre, c'est pourquoi nous sommes venus. C'est une uchronie dans laquelle Hitler nous raconte ce qui est arrivé à sa vie une fois qu'il s'est échappé du bunker. Le type infâme, l'homme dévoré par son ennemi juré...

Je n'ai jamais rien écrit de tel et je ne le ferai plus jamais. Car le mien est plutôt roman policier, science-fiction, récits et divagations infructueuses de l'écrivain raté. Celui qui malgré tout continue de prendre plaisir à taper comme un nain (à dix doigts, comme les grands. Rien à voir avec ces analphabètes numériques aux index agiles). Un placebo solitaire auto-administré devant l'ordinateur, voyant comment les personnages et les intrigues naissent et meurent. Si cela ne veut pas dire être un écrivain avant toute autre chose, que Dieu vienne le dire.

Et si mon livre est terminé et que vous pensez qu'il ne vaut pas la peine d'être lu avant de mourir, ce sera parce que le temps le plus long s'est écoulé entre ses pages. Et puis vous penserez à le relire pour étirer votre temps de vie en de nouvelles minutes qui s'éternisent de page en page. Et puis tu me remercieras d'avoir prolongé tes derniers jours. Et ce seront les 5 putains d'euros les mieux investis de votre vie.

Les bras de ma croix, Juan Herranz

C'est ça? Oui, comme dirait l'éjaculateur précoce que je n'ai jamais rencontré, c'est ça. Aujourd'hui je n'ai pas envie de continuer à vous rapprocher des meilleurs livres de l'histoire, peut-être demain... Bon voyage.

taux poste

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.